• Accueil
  • > Bulgarie : les fonds européens, otages du népotisme et de la corruption

Bulgarie : les fonds européens, otages du népotisme et de la corruption

La Bulgarie bénéficie de nombreux fonds européens, mais les crédits disparaissent trop souvent dans la poche des ministres et de leurs parents. Récemment, plusieurs scandales ont éclaté, notamment à propos de la gestion du programme SAPARD (aide au développement rural). La Commission européenne doit présenter mercredi 23 juillet un rapport d’évaluation sur la Bulgarie, et devrait décider de geler un milliard d’euros d’aide et interdire à quatre agences bulgares de gérer les fonds communautaires. Reportage sur la corruption ordinaire…/…

 http://balkans.courriers.info/article10920.html

…/…La question centrale est la suivante : les fonds généreusement alloués par l’Europe arriveront-ils aux régions bulgares les plus démunies, afin d’améliorer la qualité de vie des citoyens et de rendre possible la naissance d’activités productives ? Ou bien, comme c’est actuellement le cas, ces fonds disparaîtront-ils dans les poches des amis et parents de ceux qui nous gouvernent ?

Le gouvernement bulgare peut etre remis en cause.

Bulgarie : le rapport de l’Union européenne va-t-il sonner le glas du gouvernement ?

Fébrilité en Bulgarie à quelques heures de la remise d’un rapport de la Commission européenne (CE) qui devrait geler près de 600 millions d’euros de subventions à Sofia. Pour le pays le plus pauvre de l’Union, gangrené par la corruption, le coup est rude. La Bulgarie pourrait ainsi, dès sa deuxième année au sein de l’UE, devenir contributeur au budget de l’Union. Les réactions de Doushana Zdravkova, eurodéputée du parti des Citoyens pour le développement européen de la Bulgarie (GERB, opposition).

Laisser un commentaire